728x90

Des expositions

Le MACBA présente 'Jordi Colomer. Façade Photo Festa Futur Fideus'

Le nomadisme, la périphérie, l'imaginaire populaire, l'humour, la communauté, le provisoire, la fiction et l'utopie sont quelques-uns des thèmes sous-jacents aux œuvres de Jordi Colomer (Barcelone, 1962).

Le MACBA présente 'Jordi Colomer. Façade Photo Festa Futur Fideus'
bonart barcelone - 13/05/24

Avec le titre Jordi Colomer. Façana Foto Festa Futur Fideus, le MACBA présente l'exposition organisée par Martí Peran qui rassemble des sculptures, des collages, des installations, des photographies, des vidéos et des actions en direct réalisées par l'artiste de la fin des années quatre-vingt à nos jours. L'exposition bouleverse l'ordre chronologique et propose une contamination entre géographies, histoires, objets et implications du public à l'intérieur et à l'extérieur du musée. L'exposition peut être visitée jusqu'au 24 septembre.

Il s'agit de l'exposition la plus complète à ce jour consacrée à l'œuvre de l'artiste catalan, qui fut le représentant du pavillon espagnol à la 57e Biennale de Venise (2017), et elle rassemble des productions réalisées dans des contextes spécifiques dans des villes du monde entier, avec un sens performatif marqué.

A l'occasion de l'exposition, trois nouvelles productions ont été développées : Abecedario argentino, 2023/2024, dans le cadre du programme de la Fondation « la Caixa ». Soutien à la Création'22. Production et avec la collaboration de l'Institut Ramon Llull ; Côte Espagnole, 2017/2024, et El balcó, 2024, avec la collaboration de Casal dels Infants del Raval. De plus, l’œuvre Non ? Future!, 2006, est présenté avec la collaboration du CCCB.

L'exposition propose un vaste voyage à travers l'œuvre développée par Jordi Colomer de la fin des années 80 à nos jours, à travers de multiples formats : sculpture, collages, photographie, vidéo, installations et actions live. Plus qu'expliquer l'évolution de sa carrière, ce large ensemble d'œuvres vise à approfondir ce qui permet de la concevoir de manière unitaire. La clé que nous proposons est la condition scénique : où l’illusoire et la réalité convergent dans un flux et reflux continu.

Après une première période axée sur l'exploration de la matérialité de la fiction à travers la production d'objets-sculpture, Colomer emmène cet apprentissage dans la rue pour multiplier les relations entre imaginaire et réalité. De ce déplacement naissent de nombreuses problématiques qui deviendront récurrentes : mobilité et nomadisme, provisoire et périphérique, imaginaire populaire et humour, communauté et utopie.

La plupart des œuvres rassemblées ici sont des productions développées dans des contextes spécifiques dans une série de villes du monde : Barcelone, Bucarest, Sanaa, Mexico, Istanbul, Tétouan, Modène, Palerme et Buenos Aires, entre autres. Dans tous ces lieux, Colomer promeut une série d'actions de différentes échelles. Parfois la situation est jouée par un seul acteur – c'est le cas par exemple d'Anarchitekton (2002-2004), Non ? Avenir! (2006) Medina Parkour (2014) –, dans d'autres on fait appel à des communautés spécifiques (Abecedario argentino (2023) et, très souvent, c'est l'ensemble des citoyens qui est convoqué, comme on le voit dans Crier sur les toits (2011), New Palermo Felicissima ( 2018) ou Modena Parade/Corteo Modenese (2022) trouvent de nouveaux outils pour aborder des questions cruciales : qui sont les acteurs et de quoi sont capables leurs imaginaires Façana Foto Futur Fideus, que peut-on attendre de l’alphabet tout entier ?

L'exposition sera accompagnée d'une publication qui sera présentée à la fin de l'exposition. Le livre, un voyage à travers l'univers créatif de Colomer, comprendra des textes de Martí Peran, Benedetta Casini, Ignasi Duarte, Carolina Olivares et Núria Gómez Gabriel, qui se concentreront sur divers aspects de la pratique de l'artiste.

Mapes_ametrics_Bonart_180x180 pxGC_Banner_TotArreu_Bonart_180x180

Ils peuvent vous
intéresser
...

0324-banner-bonart-Racisme-1280x107px