Banner-Paz-Errazuriz-1280x150px_v1-cat-1

Des expositions

« Pistes partagées » dans la collection Nau Gaudí – Bassat

Francesc Català-Roca et Ramon Manent parcourent l'Espagne de la seconde moitié du XXe siècle avec une exposition à Nau Gaudí

« Pistes partagées » dans la collection Nau Gaudí – Bassat
bonart mataró - 13/11/23

La Collection Nau Gaudí – Bassat de Mataró accueille un voyage en Espagne de la seconde moitié du XXe siècle signé par les photographes Francesc Català-Roca et Ramon Manent. Jusqu'à fin février, vous pourrez visiter Rastres compartits, une exposition qui rassemble une soixantaine de clichés de paysages, d'activités et d'expériences des dernières années du régime franquiste et de la transition démocratique qui a suivi. Le parcours permet de revivre les dernières décennies du siècle avec une série d'images posées comme une photographie documentaire humaniste. Manent, suivant les critères également défendus par Català-Roca, parie sur l'exposition des photographies sans affiches afin de ne pas conditionner l'interprétation des visiteurs qui parcourent l'exposition.

L'exposition, organisée par Núria Poch, présente un recueil de villes et de modes de vie qui illustrent l'histoire récente dans différentes régions de l'État espagnol. Lors d'une visite préalable à l'inauguration officielle, Poch a salué vendredi l'héritage de Català-Roca et Manent "parce qu'ils montrent un parcours de paysages, d'activités et de personnes qui n'existent plus qu'à travers leurs photographies". "Ils sont allés chercher la réalité du milieu du XXe siècle pour la traduire en images", a-t-il ajouté.

Dans le cas des images Català-Roca, il existe 31 photographies en noir et blanc, et elles proviennent toutes du Fonds photographique F. Català-Roca - Archives historiques du Collège des architectes de Catalogne. Il n'y a qu'une seule exception dans la collection Bassat.

Quant aux photographies du Mataroní Ramon Manent, il s'agit de 28 instantanés de son passé privé, et elles combinent des scènes en noir et blanc avec d'autres révélées en couleur. Manent lui-même a souligné la figure de Català-Roca comme une « référence ». Il a rappelé comment ils se sont tous deux rendus dans différents endroits de la péninsule pour le compte de diverses maisons d'édition, avec des voyages dont ils profitaient à titre privé pour capturer des scènes quotidiennes de ce qui les entourait.

"Nous avons photographié des classiques comme l'aqueduc de Ségovie, mais nous avons aussi pris beaucoup d'autres photos dont nous ne savions jamais ce que nous finirions par faire, jusqu'à ce que des occasions comme cette exposition à Mataró se présentent", a célébré Manent, qui a rappelé que, parmi de nombreuses questions , a partagé avec Català-Roca la même manière « d'analyser » l'environnement.

De son côté, le fils de Francesc Català-Roca, Andreu Català, a souligné les réticences de son père à identifier les photographies avec des légendes ou des pancartes. "Il faut apprendre à lire les images", a-t-il défendu. Català a mis en avant la photographie comme outil d'« excellence visuelle » et a invité les visiteurs de l'exposition à se laisser emporter par les informations véhiculées par les images de son père et de Manent.

À son tour, la conseillère à la Culture, Heidi Pérez, a salué le résultat du recueil de photographies des deux artistes, soulignant le Nau Gaudí comme un espace "parfait" pour rappeler des instantanés de la seconde moitié du XXe siècle, "pour rappelez-vous que c'était un pays qui n'existe plus mais qui est moins lointain qu'il ne nous semble".

« Rastres compartits » fait partie de la commémoration de l'Année de Francesc Català-Roca à l'occasion du centenaire de sa naissance. Il peut être visité à partir de ce vendredi soir et jusqu'au 25 février.

Banner-Paz-Errazuriz-180x180px_v1-cat-1300x300

Ils peuvent vous
intéresser
...

GC_Banner_TotArreu_Bonart_817x88