GA_Online_BONART_1280X150

Des expositions

La Fundació Valvi présente « Conférences, promenades, voyages » de Lluís Bosch Martí

Bosch Martí va experimentar fins a trobar un llenguatge propi, una plàstica que se situa en la tradició narrativa de Brughel, Rembrandt, Goya, Daumier i els muralistes mexicans

La Fundació Valvi présente « Conférences, promenades, voyages » de Lluís Bosch Martí

Le 14 novembre à 19h00, l'ouverture de la nouvelle exposition temporaire de la Fondation Valvi Conférences, promenades, voyages de Lluís Bosch Martí (Gérone, 1941) aura lieu dans l'espace d'art Mercè Huerta et dans la Sala Miquel Martí i Pol de la Fondation. . La présentation sera donnée par Germina Bastardas, historienne de l'art et Maguí Noguer, directrice de la Fondation Valvi.

En référence à cette exposition, Germina Bastardas commente que "la première ville que l'artiste a peinte était la sienne, Gérone. Avec un style redevable à son maître, Isidre Vicens. Vues de la ville, paysages amicaux, dessins des marchés, notes naturelles de personnages anonymes, au trait libre et expérimental. Et aussi voyager, se frayer un chemin à travers des paysages inconnus et s'ouvrir au hasard et à l'aventure."

Dans cette exposition, on peut voir des encres et des aquarelles sur carton comme Le Voyage d'Ulysse ou Le Paysage de Sant Daniel, qui est une gouache sur papier et carton des années 1960 et 1962.

En laissant derrière nous les paysages de Gérone, nous pouvons apprécier comment Bosch Martí a expérimenté jusqu'à trouver son propre langage, une plastique qui se situe dans la tradition narrative de Brughel, Rembrandt, Goya, Daumier et des muralistes mexicains (Rivera, Siqueiros, Orozco), un un langage direct qui privilégie la communication au spectacle et avec une nette tendance expressionniste. De cette période, il convient de souligner l'œuvre Femmes de Soweto/Johannesburg de 1990, l'huile et le collage sur bois de 1988 Walter Benjamin à Dachau, un camp d'extermination ou les portraits d'Erasmus de Rotterdam ou de Puig Antich, etc. souligne que « Bosch Martí offre une vision du monde profondément amère et tragique » et revendique un art engagé, qui reflète et s'engage activement dans les enjeux sociaux, politiques et moraux de son temps.

De son côté, le critique Eudald Camps commente que « la participation de Bosch Martí à des expositions collectives comme celles d'Estampa Popular (1967) ou la création, avec son ami Bep Marquès, du groupe Praxis (1975) est bien connue : A l'occasion de sa constitution, un « petit manifeste » aux résonances marxistes fut rédigé en faveur d'un art « collectif, critique et populaire ».

Lluís Bosch Martí, artiste et activiste culturel Concernant le parcours professionnel de Bosch Martí, on peut dire qu'il a travaillé comme peintre, muraliste, chroniqueur et activiste culturel. Il a également été collaborateur de presse pour Presència, El Punt, Diari de Girona et Revista Bonart. À la fin des années 1960, il expose dans l'abside de l'église Palau-Sator, réalise trois peintures murales en céramique à la gare de Sarrià à Barcelone, réalise des expositions individuelles dans la salle Fidel Aguilar et dans les salles des municipalités de Gérone et de Gérone. Musée d'art. Il convient de noter la réalisation d'une grande fresque contre la guerre en Irak à Anglès et à Gérone, ou la grande fresque du Marathon TV3 avec la collaboration de Modest Cuixart, Josep Perpiñà, Arranz-Bravo et Assumpció Mateu. Il a également exposé en Euskadi, dans la ville de Gernika-Lumoko, en 2005, avec Pompeio Pasqual et Josep Perpiñà.

Cette exposition à la Fondation Valvi peut être visitée jusqu'au 5 janvier 2024 du lundi au vendredi de 17h00 à 20h00 et le samedi de 11h00 à 13h00 et de 17h00 à 20h00. heures du soir

thumbnail_Centre Pere Planas nou 2021CC_Online_BONART_180X180

Ils peuvent vous
intéresser
...

GC_Banner_TotArreu_Bonart_817x88