BANNER

Des expositions

Guillem Rubió à la Fondation Valvi

Guillem Rubió à la Fondation Valvi
bonart gérone - 16/10/23

Du 20 septembre au 4 novembre 2023, Guillem Rubió (Barcelone, 1951) présente son travail Avant et Après, Parcelles, Concepts et Réalités, 1973-2023 à la Fondation Valvi de Gérone. L'inauguration a été réalisée par Pilar Parcerisas, critique d'art et historienne, et Maguí Noguer, directrice de la Fondation Valvi.

L'exposition présente un demi-siècle d'œuvres de Guillem Rubió et a été organisée par la Fondation Valvi en collaboration avec le galeriste Richard Vanderaa. Il faut dire qu'il s'agit de la première exposition rétrospective de l'artiste, puisque l'objectif principal de l'exposition est de présenter les différentes étapes de sa longue carrière. Faire comprendre la diversité des langages et des médias typiques d'un artiste capable et agité, mais aussi que, malgré les changements et les évolutions tout au long de sa carrière, dans son travail il y a une présence qui persiste : la réalité de l'objet.

L'exposition commence par présenter l'objet réel, passe par sa représentation hyperréaliste et revient à l'objet à travers son empreinte, entrant sur le territoire de l'abstraction. Selon Pilar Parcerisas "Guilllem Rubió est un peintre expérimental. Doté de qualités innées pour l'hyperréalisme photographique, il relève constamment de nouveaux défis qui s'éloignent de sa virtuosité. Il vit l'art dans le présent. Chaque période de son œuvre efface la précédente. , mais toujours avec une présence qui persiste plus visible ou plus cachée : la réalité de l'objet".

Dans cette exposition, vous pourrez apprécier les œuvres peintes dans la période initiale de Rubió (1975 et 1976), ainsi que les pièces réalisées pendant la première moitié des années 80, où l'artiste se consacre à peindre l'objet dans des formats plus grands, comme un une assiette, un verre, une tasse, des fragments de ces objets ou des combinaisons de ceux-ci, issus de l'hyperréalisme en grands formats. On peut également voir des œuvres de 1985 et 1996 en noir et blanc, comme les tableaux dans lesquels il peint un métronome, un verre, une cafetière, un gant, des verres, etc...

On peut également voir à quel point Rubió est fasciné par un matériau qu'est la gélatine qui l'aide à donner une patine organique aux finitions de ses peintures. Également dans cette exposition, nous pouvons apprécier des œuvres réalisées de 1996 à 2008 et des œuvres de 2009 à 2010. Selon Parcerisas « c'est à ce moment qu'apparaît le tissu blanc et brut, avec la traînée d'objets monumentalisés, qui se croisent et qui à travers le La méthode à la gélatine transforme la trace de l'objet en abstraction. Habituellement, ces œuvres sont des peintures de grand format qui transforment la transparence en opacité en accumulant des objets.

Il convient de noter l'influence et l'admiration que Rubió éprouve pour Morris Louis, le peintre post-abstraction et les champs de couleurs qui sortent des toiles brutes. Dans les grandes peintures de la dernière période du peintre catalan, nous pouvons apprécier la façon dont il peint tout avec de la gélatine, puis le gratte et l'enlève avant qu'il ne sèche complètement pour ne laisser que la trace de l'objet. Vous pouvez également voir les œuvres de la période postérieure à 2012, dans lesquelles l'artiste crée une série d'œuvres sur toile et papier avec des tracés et du carton déplié dans lesquels le matériau conducteur est également de la gélatine, parfois également associée à l'acrylique (année 2013- 15) dans laquelle il propose des formes organiques telles que géométriques, en couleur ou en noir et blanc.

Les œuvres de 2015 sur toile moyen format montrent l'empreinte en noir et blanc de cartons dépliés. En 2023, l'artiste réalise une série de toiles importantes. Guillem Rubió se définit comme un artiste autodidacte qui se met à jour à chaque instant de sa carrière artistique. Outre Morris Louis, il admire et est également influencé par Alfred Otto Wolfang Schulze, plus connu sous le nom de Wols, le peintre et photographe d'après-guerre qui a annoncé le tachisme par le geste expressif de sa peinture. Selon Pilar Parcerisas "comme s'il s'agissait de son alter ego, certaines peintures étaient signées RWO et la date, en hommage à Wols". Guillem Rubió a exposé dans toute la Catalogne et les Îles Baléares ainsi qu'à Madrid, New York, Francfort, Cologne, Saragosse, etc....

JP_Bonart-180x180-Online_SS_Bonart-1280x150px

Ils peuvent vous
intéresser
...

0224-banner-bonart-MetgeRural-1280x107px