GA_Online_BONART_1280X150

Éditorial

"La rue étroite" à Mexico : de la galerie du travail à la maison Barragán

Instal·lació d'escultòrica d'Antonio Vega Macotela
"La rue étroite" à Mexico : de la galerie du travail à la maison Barragán

Le Mexique est un pays extraordinaire. Mis à part tous les problèmes négatifs qui reviennent continuellement dans les médias et que les citoyens eux-mêmes doivent souvent endurer, cela continue d'être un pays extraordinaire. Comme me l'a fait remarquer l'artiste Darío Escobar, après une visite dans son atelier, "vous avez le premier monde et le tiers monde constamment en relation et en confrontation". Les relations du Mexique avec la Catalogne et l'Espagne ont été constantes, avec tous les clairs-obscurs que nous connaissons et que nous ne connaissons pas. Le dernier grand lien fut l'exil républicain des esprits préclairs dans ce pays, qui sut très bien en tirer profit ; il semble que maintenant la chose est dans l'autre sens.
La première personne à me parler de tout cela fut le regretté ami et artiste transdisciplinaire -quand le mot n'existait pas encore- Carles Fontserè. L'auteure, connue comme affichiste, travailla entre autres avec Cantinflas et fit la connaissance de Frida Kahlo par l'intermédiaire de son ami artiste Josep Bartolí ; un autre exilé républicain catalan qui était aussi un amoureux du Mexicain. Parmi les liens de personnalité de premier ordre, on retrouve également Remedios Varo, l'artiste mexicain né dans la commune d'Anglès.
Mais revenons au présent, cet éditorial se veut un petit avant-goût d'un article plus dense que je publierai la semaine prochaine sur tout l'écosystème relationnel à propos d'un pays qui n'en finit plus. Mon dernier voyage pour voir la foire ZONAMACO à Mexico, entre autres lieux inconnus, m'a amené dans une rue étroite -Francisco Ramírez-, comme celle du roman légendaire de Josep Pla, où il y a presque tout un monde qui vous attrape : la Casa-taller Barragán , l'un des architectes les plus intéressants non seulement au Mexique mais aussi au niveau international, et une galerie, Labor , dirigée par le barcelonais Llum (Luz) Massot, ravit la contemporanéité dans une atmosphère avec des propositions novatrices telles que celles d'Antonio Vega Macotela, Clàudia Gutiérrez Marfull ou Héctor Zamora. Une semaine intense où le quotidien vous séduit par un contraste et pendant que vous pouvez aller boire des "bisous" la tequila ou le mezcal d'une société accueillante, qui explose de créativité.

Baner-generic-180x180_300x300

Ils peuvent vous
intéresser
...

Bonart_banner-1280x150_FONS-AVUI-90