0524-banner-bonart-CarlesPiqueras-1280x107px

Des expositions

« De l'oubli à la révolte » continue son voyage

L'exposition, sous-titrée « Déesses invisibles », est organisée par Fina Duran et Txema Romero et présentera les interventions d'artistes contemporains tels que Francesca Llopis, Fiona Morrison ou Txan Grau.

« De l'oubli à la révolte » continue son voyage
bonart sabadell - 26/06/24

L'exposition itinérante De l'oblit a la revolta, organisée par Fina Duran et Txema Romero, qui peut être visitée au Musée d'Art de Sabadell jusqu'au 9 juillet, poursuivra son voyage en 2023 et une partie de 2024 dans différents espaces et centres d'arts visuels à travers le territoire dans le cadre du programme d'expositions itinérantes d'arts visuels promu par le ministère de la Culture.

L'exposition vise à sauver de l'ostracisme les figures d'artistes féminines invisibles ou en retrait dans les circuits artistiques officiels. L'exposition naît avec une âme itinérante avec l'esprit de redécouvrir dans chaque ville où elle est exposée, un de ces artistes oubliés ou méconnus de l'histoire de l'art. Les artistes contemporains Francesca Llopis, Txan Grau, Fiona Morrison, Ivonne Navarro et Marga Ximenez, reprendront l'héritage de ces femmes pour le revitaliser avec leurs pratiques artistiques avec l'ambition de corriger les histoires oubliées de l'art dominées par les noms masculins.

Partant des figures mythologiques féminines, des déesses aux rôles secondaires jusqu'aux grands héros et dieux olympiens dans une histoire écrite par les hommes, les artistes contemporains prendront la mythologie comme fil conducteur pour sauver le travail de plusieurs artistes féminines jusqu'à présent anonymes ou réduites au silence. issus de différentes disciplines, dont beaucoup sont mal nommés « arts mineurs ».

De l'oubli à la révolte, la peintre textile Josefa Gonzalez se rétablit à travers la déesse métisse redécouverte par l'illustratrice féministe Ivonne Navarro ; la peintre Maria Lluïsa Malibran en passant par Hécate revue par la plasticienne Fionna Morrison ; Magdalena Mañosa en tant que représentante des femmes des ateliers artistiques Lena vue des chœurs, un personnage collectif du théâtre grec qui chantait et dansait sous les ordres du chef de chœur, du point de vue de la plasticienne, illustratrice et sculpteur Marga Ximénez ; le modèle de peinture et de sculpture Mercè Gallen qui, parmi de nombreuses œuvres, a modelé la statue de l'allégorie de la République qui culminait l'obélisque du monument à Pi Margall à Barcelone, à travers la muse de l'histoire des Grecs, Clio, par l'artiste visuelle multidisciplinaire Francesca Llopis; et la monteuse Elena Jaumandreu d'après la déesse Demèter de l'illustrateur Txan grau.

En parcourant les différents centres d'art de Catalogne, l'exposition récupérera le travail d'autres artistes catalans - proches de la municipalité où il est exposé - à travers les yeux d'artistes actuels avec comme axe les figures féminines de la mythologie classique. Dans le cas du Musée d'Art de Sabadell, ce sera l'artiste de Sabadell Anna Llimós, particulièrement intéressée par le concept de mémoire, qui récupérera l'œuvre de la photographe Anita Figueras, également de Sabadell, à partir de la muse grecque Melpomène. Les couples d'artistes actuels et récupérés seront progressivement intégrés à l'exposition qui sera élargie à chaque lieu.

Banner-Paz-Errazuriz-180x180px_v1-cat-1Banner_MaquinesdelTemps_300x250

Ils peuvent vous
intéresser
...

Bonart_banner-1280x150_FONS-AVUI-90