banners-CAT-04-1280x150

Concours

Binta Diaw, Lola Lasurt, Félix Blume, Carlos Bunga participeront à Manifesta 15

Binta Diaw, Lola Lasurt, Félix Blume, Carlos Bunga et le collectif Tornen les esquelles sont quelques-uns des noms les plus marquants qui participeront à Manifesta 15

Binta Diaw, Lola Lasurt, Félix Blume, Carlos Bunga participeront à Manifesta 15
bonart barcelone - 06/04/24

La biennale Manifesta 15, qui se tiendra du 8 septembre au 24 novembre, proposera une programmation dans seize lieux répartis dans douze villes de la région métropolitaine. Sur les 43 participants, 29 présenteront des œuvres nouvellement créées spécialement pour la Manifesta 15.

Manifesta, la biennale nomade européenne, aura lieu dans la région métropolitaine: Badalona, Cornellà de Llobregat, El Prat del Llobregat, l'Hospitalet de Llobregat, Granollers, Mataró, Sabadell, Sant Adrià de Besòs, Sant Cugat del Vallés, Santa Coloma de Gramenet et terrasse. Le programme de Manifesta 15, qui durera 78 jours, se développe autour de trois pôles thématiques dans la région métropolitaine : les nœuds du Besòs, le delta du Llobregat et la Sierra de Collserola. L'ancienne maison d'édition Gustavo Gili accueillera, entre autres propositions, le exposition Archives noires : fragments d'une métropole anticolonialiste ou projet qui explore l'héritage des mouvements éducatifs radicaux en Catalogne.

[fichier1b02c]

Les lieux ou espaces où il aura lieu sont la Casa Gomis à El Prat de Llobregat ; Can Trinxet, de l'Hospitalet de Llobregat ; La Caldereria, de Cornellà de Llobregat ; le monastère de Sant Cugat et Cal Quiteria, à Sant Cugat del Vallès ; le Vapor Buxeda Vell, de Sabadell ; La Seu Ogara, à Terrassa ; Rocher d'Umbert Fábrica de les Arts, Plaça de la Porxada, Musée des Sciences Naturelles de Granollers et Can Jonch – Centre de Culture pour la Paix de Granollers ; Les Trois Cheminées, de Sant Adrià del Besòs ; CIBA, de Santa Coloma de Gramenet ; Coco Beach de Badalona et Mataró Contemporary Art.

"L'une des choses les plus intéressantes est d'entrer dans des espaces fermés au public", a souligné l'artiste, éducateur et coordinateur pédagogique de Manifesta 15, Jordi Ferreiro. Il a également souligné que l'un des défis de la biennale est de voir comment l'art entre dans ces nouveaux espaces.

Les individus et organisations culturels locaux et régionaux ont été invités à faire partie de la Manifesta 15 en tant que participants. Claudia Pagès, JokkooCollective, La Casa dels Futurs, Lola Lasurt, Matias Daporta, Metropolis, Nora Ancarola, Rosa Tharrats & Gabriel Ventura, Tornen les Esquelles et Transductores avaient déjà été annoncés. Mais ce jeudi la médiatrice créative, Filipa Oliveira, a mis l'accent sur Binta Diaw, Lola Lasurt, Félix Blume, Carlos Bunga et le groupe Tornen les esquelles. D'autres noms sont ceux d'Eva Fàbregas, Mike Nelson, Ugo Schiavi, Anaïs Florin ou Lorenzo Sandoval. De même, sur les 43 participants, 55% sont locaux ou établis dans la région.

Oliveira a expliqué que le groupe de participants a "le défi d'explorer, spéculer et imaginer des approches thématiques qui englobent cette édition comme la transition écosociale ou comment imaginer de nouveaux futurs au milieu des ruines de l'ère industrielle".

Le médiateur créatif a souligné que lors de Manifesta 15, ils s'inspirent des artistes, activistes, écologistes, scientifiques et penseurs qui ont ouvert la voie. "Ce collectif de voix représente les visions de notre société". Il a déclaré qu’ils voulaient soulever des questions plutôt que des théories pour un avenir résilient et un espace pour la justice. Il a également dit qu'ils voulaient faire un exercice d'observation critique et empathique.

[fichier99f2f]

Archives au Gustavo Gili

Manifesta 15 Metropolitan Barcelona travaille sur un large éventail de projets de recherche qui approfondissent les mémoires historiques, les généalogies, les récits et les pratiques éducatives partagées de la région. Les archives, conservées à Gustavo Gili, siège de Manifesta pendant la période de la biennale, sont significatives, ont expliqué les organisateurs, au "niveau mental, matériel, spirituel et historique, basé sur des voix inouïes et l'activation de divers groupes de la société". .

Dans ce contexte, l'auteur et professeur de Princeton, German Labrador, analysera l'impact de la guerre civile espagnole et du régime franquiste sur le développement culturel et social, depuis la guerre elle-même jusqu'à l'étape post-franquiste des années 1970.

Chercheuse, conservatrice et fondatrice de Radio Africa, Tania Safura Adam passera en revue la mémoire collective à travers une exposition d'« archives noires », un podcast et des matériaux de la Bibliothèque Anticoloniale. "Le projet part de la réflexion sur la colonialité et la postcolonialité de la métropole", a souligné Safura.

De même, le département Éducation de Manifesta 15 présente des recherches sur les mouvements de renouveau éducatif catalans, en soulignant l'impact de l'éducation et de la pédagogie sur la transformation sociale. Le projet, qui explore l'héritage des mouvements éducatifs radicaux en Catalogne, construit une généalogie critique à partir de 1924 et a été réalisé avec la collaboration des collectifs Anaïs Florin, Massa Salvatge, Paisanaje et Diversorium.

Comme déjà annoncé, l'équipe est composée de la médiatrice créative de Manifesta 15, la commissaire portugaise Filipa Oliveira ; onze représentants artistiques des onze villes métropolitaines ; Ariadna Amat García (Badalona) ; Penélope Cañizares Bellido (Cornellà de Llobregat) ; Cristina Castells Tort (El Prat de Llobregat) ; Raquel Morcillo García (Granollers); Mireia Mascarell Llosa (L'Hospitalet de Llobregat) ; Gisel Noè (Mataró); Oscar Abril Ascaso (Sabadell); David Linares Ramos (Sant Adrià de Besòs) ; Joan González Cano (Santa Coloma de Gramenet) ; Andreu Dengra Carayol (Sant Cugat del Vallès) ; Imma Vilches García (Terrassa) et la directrice de Manifesta, HedwigFijen.

Baner-generic-180x180_canal-mnactec-180-180

Ils peuvent vous
intéresser
...

0324-banner-bonart-Racisme-1280x107px