banners-CAT-04-1280x150

Concours

La biennale d'art Manifesta 15 propose de reconquérir et repenser la ville

© Manifesta 15 Barcelona / Eva Carasol
La biennale d'art Manifesta 15 propose de reconquérir et repenser la ville
bonart barcelone - 19/04/23

La biennale européenne de culture contemporaine Manifesta a déjà entamé les travaux de la 15e édition, qui se déroulera du 8 septembre au 24 novembre 2024 à Barcelone et dans la région métropolitaine. Le prolégomène consiste à développer le "cadre conceptuel" basé sur le travail de 10 artistes, chercheurs et entités locales, le médiateur créatif Sergio Pardo et l'équipe Manifesta. L'objectif, « reconquérir et repenser la ville » et ses limites à partir de trois nœuds physiques : la rivière Besòs, le delta du Llobregat et les montagnes de Collserola. Le rôle critique des arts et de la culture dans les questions "urgentes" telles que les crises environnementales, humanitaires et politiques et l'intégration de la culture, de la nature, de la science et des droits de l'homme guideront la réunion.

Manifesta, la biennale européenne nomade de culture contemporaine, travaille depuis plusieurs mois sur la planification, la conceptualisation et le développement de la prochaine édition qui aura lieu en 2024 à Barcelone et sa région métropolitaine.

Chaque biennale Manifesta étudie et réfléchit sur les développements émergents de l'art et de la culture contemporains, situés dans un contexte européen. Ce faisant, ils recherchent l'engagement des publics locaux, nationaux et internationaux avec de nouveaux aspects et formes d'expression artistique pour catalyser un changement social positif en Europe.

Dans le cas de Barcelone, la ville a invité Manifesta (c'est ainsi que fonctionne la biennale) à célébrer Manifesta 15 pour "aider à créer une alternative urbaine, culturelle et écologique de structures autour de la région métropolitaine", loin des icônes touristiques de la centre ville.

[fichier50204]

Processus en cours

En ce sens, l'événement commence son travail bien avant l'exposition d'art proprement dite (2024). En fait, le calendrier a déjà commencé à courir et au cours des six derniers mois, Manifesta 15 a réfléchi aux questions théoriques qui donneront lieu à la présentation de projets, et est sur le point de conclure la collaboration avec dix collaborations écoles et entités de la ville pour développer conjointement une 'Ecosocial Magna Carta' pour Barcelone.

Avec ce corps théorique, à partir de septembre, l'événement lancera un appel ouvert aux artistes, chercheurs de divers domaines, entités et collectifs de Barcelone et de la région métropolitaine pour présenter jusqu'à la fin de l'année les projets qui donnent forme aux défis qui surgir. Autrement dit, une grande partie de ce qui finira par se voir à la biennale à l'automne 2024.

"Cartographier" Barcelone

Les sujets ne sont pas complètement clos, mais on sait déjà qu'ils s'articuleront autour de trois nœuds territoriaux, avec leur parapluie conceptuel respectif : la zone de Besòs pour "imaginer l'avenir", Collserola ("comment nous voulons soigner et être soignés" ) et le delta du Llobregat ("équilibrer le conflit dans le cadre du commun"). À Barcelone, l'épicentre et le siège de la Manifesta seront l'ancien siège des éditions Gustavo Gili.

Manifesta se présente donc comme un "catalyseur de débats et d'alternatives sur le territoire". Ses propositions, en tant qu'ensemble d'actions de recherche socio-climatique et de production de connaissances "ne résoudront pas les problèmes mais elles remplissent cette fonction", et aspirent à laisser une empreinte sur la ville et sa région métropolitaine, a plaidé ce matin l'architecte et premier ( des deux) médiateur créatif choisi par le concours.

Le conseil d'administration de Manifesta 15 est composé de 9 personnes, quatre étrangers et cinq catalans : l'architecte Josep Bohigas (actuel directeur général de l'Agence régionale de développement urbain de Barcelone et directeur général de l'Agence d'écologie urbaine de Barcelone) , le directeur de la Domaine de la culture, de l'éducation, de la science et de la communauté de la mairie de Barcelone, Marta Clari, la directrice de l'innovation, de la recherche et des arts visuels à l'Institut de la culture de Barcelone, Eva Soria Puig, l'actuelle ministre des universités, Joan Subirats , et l'adjoint au maire de la Culture, Jordi Martí.

Il s'agit d'une fondation temporaire créée pour la célébration de l'événement, à laquelle participent l'organisation néerlandaise Manifesta, la mairie de Barcelone et les autres conseils métropolitains qui font partie de la candidature (Hospitalet de Llobregat, Terrassa, Badalona, Sabadell, Mataró, Sant Cugat del Vallès, Cornellà de Llobregat, El Prat de de Llobregat, Granollers et Santa Coloma de Gramenet), et d'autres acteurs. La Generalitat n'est pas là, ni la Diputació de Barcelona ni le ministère de la Culture, qui cofinance pourtant l'événement. Au total, la contribution publique à Manifesta sera de 8 millions d'euros.

JP_Bonart-180x180-Online_canal-mnactec-180-180

Ils peuvent vous
intéresser
...

GC_Banner_TotArreu_Bonart_817x88