FCC-Segell-banner4
La situation limite du marché de l'art

Marché de l'art

La situation limite du marché de l'art

Banner_bonart_Espai_del_Peix_OCT21_AWBaner BonArt 180x178 Agenda Girona Cultura

Depuis vingt ans je consulte régulièrement la plateforme ArtPrice, une des sociétés leader dans la documentation du marché de l'art. Ses études sont une lecture obligatoire pour les galeristes, les collectionneurs et ceux qui d'une manière ou d'une autre veulent être informés sur les ventes aux enchères nationales et internationales. Une base de données très complète qui fournit des références importantes : le volume des ventes des artistes avec la répartition géographique et toutes les variantes, le classement dans le classement mondial, le prix des oeuvres primées et celles qui ne le sont pas, les pourcentages des oeuvres dans toutes catégories, dossiers sectoriels, etc.

A côté de ces données, ArtPrice fournit, au travers d'une enquête en ligne aux résultats en temps réel, son Art Market Confidence Index , un baromètre de référence sur le niveau de confiance des amateurs d'art où l'intention d'achat, l'opinion financière actuelle, l'appréciation de la situation économique et l'évolution des prix pour les trois mois suivants. Depuis 1997, le département économétrie d'ArtPrice a développé des algorithmes basés sur la précision et une banque de données unique, qui font de ses indicateurs économiques un outil indispensable et nécessaire pour les professionnels, consolidant cette plateforme comme un leader mondial de l'information du marché de l'art. Au cours des années où je l'ai vérifié, je n'ai jamais vu des valeurs aussi pessimistes dans les niveaux de confiance.

Ma surprise a été de voir les valeurs actuelles à la fin du premier semestre 2022 : des chiffres négatifs, des valeurs qui, même lors des crises précédentes, n'avaient jamais été atteintes. Le pire possible ! Juste au moment où il semblait que tout commençait à reprendre après la foutue pandémie de covid, un autre pichet d'eau froide est tombé par surprise. La guerre en Ukraine et la situation de crise mondiale qui s'annonce ont déstabilisé les attentes pleines d'espoir qui présageaient un environnement pas du tout favorable.

En un semestre, le paysage a changé et la vérité est qu'il y a deux bâtons de mesure. L'un, celui d'une minorité dans laquelle seulement 1% investissent et s'enrichissent, et plus que collectionner il semble que les crises ne vont pas avec eux (n'oublions pas qu'en fin 2021 plusieurs records mondiaux d'art ont été enregistrés, comme Christie's et Sotheby's ventes stratosphériques enregistrées battant des chiffres historiques); une des meilleures années de son histoire. Le revers de la médaille plane sur les 90% restants du marché, qui souffre et doit baisser les prix pour survivre. Un scénario qui l'amène à une situation limite de chute libre. Malgré ce panorama, c'est une période excellente et idéale pour acquérir des oeuvres d'art dans ce contexte. Les grosses offres des maisons de vente aux enchères entraînent une baisse considérable des prix, et de grandes opportunités se trouvent chez les artistes établis avec une longue expérience.

Un moment idéal pour acquérir des œuvres à un prix abordable et se constituer une collection intéressante. Une fois de plus, nous réitérons que de nouvelles stratégies seront nécessaires pour que le marché continue à survivre. Nous vivons des temps agités, l'incertitude des prochains mois plane sur un secteur qui, ces dernières années, n'a pas su trouver une restructuration adaptée à ses problèmes intrinsèques. Alors préparons-nous pour un automne chaud, la fête est servie.

Ils peuvent vous
intéresser
...

Baner BonArt 817x68 Agenda Girona Cultura