canal-mnactec-1280-150

Des expositions

L'exposition "Fierté du potier" rouvre les portes du Musée de la Terre Cuite

L'exposition "Fierté du potier" rouvre les portes du Musée de la Terre Cuite
bonart la bisbal d'empordà - 21/10/22

Le 16 octobre dernier, le Musée de la céramique en terre cuite a rouvert ses portes après un mois et demi de travail sur la réforme du toit de 3000 m2, qui a été gravement endommagé en raison de l'averse de grêle exceptionnelle du 30 août. Une journée portes ouvertes a eu lieu tout au long de la matinée, mais en grande partie d'ouverture, à midi, la nouvelle exposition temporaire de sa propre production a été inaugurée, une exposition qui revendique la fierté du travail bien fait des céramistes de Bisbal.

La cérémonie d'ouverture a été complétée par la conférence La terrissa tradicional de la Bisbal d'Empordà, par Alfons Romero i Vidal, historien, céramologue et président de l'Association catalane de la céramique, et s'est terminée par une visite guidée de l'exposition par son conservateur.

La nouvelle exposition temporaire intitulée Orgull de terrisser présente une sélection de pièces en céramique de Bisbalenca du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle. La plupart d'entre elles sont des pièces très remarquables d'une grande difficulté technique qui, une fois modélisées, et compte tenu de leur caractère exceptionnel, ont suscité la fierté de l'artisan qui les a réalisées au point de vouloir laisser un témoignage imprimé de son métier. Contrairement à aujourd'hui, signer une pièce était à l'époque une chose tout à fait insolite et extravagante, et ne s'explique que par le désir d'exprimer le sentiment de sa propre valeur : la fierté de faire les choses bien faites pour les faire bien faire.

Au total, trente pièces composent l'exposition, dont la moitié sont signées par l'une des lignées potières les plus importantes de l'histoire de la céramique de Bisbalan et, paradoxalement, l'une des plus méconnues : les Vicens. Il s'agit d'un ensemble de pièces de 1749 à la fin du XIXe siècle à très haute valeur patrimoniale. Il se compose de neuf cruches, de deux arrosoirs, d'un verre doseur et d'un carreau médian. Parmi ces pièces, quatre font partie de la collection du musée de la terre cuite, et le reste sont des pièces qui n'ont jamais été exposées jusqu'à présent et que le musée a localisées dans différentes collections publiques et privées.

La lignée Vicens se distingue tant par le nombre élevé de potiers et d'artisans qui la composent que par son extension chronologique qui remonte au milieu du XVIIIe siècle et se prolonge jusqu'au XXe. Ils racontent une histoire de près de deux cents ans où deux lignées de potiers portant ce patronyme sont devenues les principaux acteurs du développement et de la consolidation de la céramique à Bisbal.

Quant au reste des pièces, une cruche de 1826 signée par Pere Malagelada et une autre de 1900 commémorant l'Únion Obrera de Alfareros, une coopérative de production créée en 1899 à la suite des mouvements ouvriers du Bisbal d'Empordà et de la région, se démarquer. Il y a aussi un espace dédié à la faïence noire, où se distingue une pièce signée et datée par Anton Marcó en 1816 - responsable de la création du premier atelier de faïence noire à Bisbal à la fin du XVIIIe siècle -. Et enfin, un espace dédié au carrelage fin, une industrie née au milieu du XIXe siècle et qui représentait une nouvelle façon de comprendre la production de céramique, en appliquant des moyens de production, d'organisation du travail et de commercialisation complètement nouveaux.

Ces carreaux comportent la marque d'usine en relief au verso. L'exposition peut être visitée jusqu'au 23 avril 2023 dans la salle d'exposition temporaire du Terracotta Museu de Ceràmica de la Bisbal d'Empordà.

[fichier785cb]

Première rencontre des collectionneurs de céramiques anciennes

D'autre part, le 23 octobre devant le Terracotta Museu de la Bisbal d'Empordà, se tiendra la première rencontre de collectionneurs de céramiques anciennes, Antic Ceràmica, organisée par l'Association catalane de la céramique et le Musée de la terre cuite du Bisbal d' Empordà. Il s'agit d'une proposition ouverte à tous où vous pouvez trouver toutes sortes de céramiques anciennes et d'objets de collection, des pièces de toutes les époques et d'un grand intérêt historique qui, si vous le souhaitez, peuvent également être achetées. Il y aura une représentation de la céramique de La Bisbal, mais aussi de toute la Catalogne et de toute la péninsule ibérique.

Les heures de visite pour l'événement sont de 10h00 à 14h00 du matin, et en même temps différentes activités complémentaires sont programmées telles que des portes ouvertes dans le Musée, un atelier de céramique pour les enfants, des présentations de livres et une visite guidée visite de l'exposition temporaire Orgull de terrisser.

Il y aura également deux présentations de livres, la première sera celle de I'm also clay, de l'écrivain et céramiste Núria Garcia Caldés. Il s'agit d'une chronique du voyage de l'auteur au Japon pour en savoir plus sur l'art Jômon, un style sculptural japonais traditionnel de 14500 avant JC au 4ème siècle avant JC. Là, il a appris ce style de la main du maître Ifurai et s'est immergé dans les techniques séculaires de travail de l'argile. Son périssable s'est terminé par une production qui lui est propre et la nécessité d'écrire son expérience. Enfin, les activités se clôtureront avec la présentation du livre La cerámica de Cuenca, du céramiste catalan Emili Sempere. C'est un magnum opus de 325 pages, illustré de 210 photographies, qui retrace l'histoire de ce commerce à Cuenca, de l'Antiquité à nos jours. Le livre, en plus de raconter l'histoire de la poterie dans la ville, présente également les différents types de pièces et fait le tour de ses céramistes actuels. L'ouvrage porte avec un intérêt particulier sur la figure de Pedro Mercedes (1921-2008), reconnu comme l'un de ses grands céramistes.

SS_Bonart-180x180-Onlinebanners-CAT-03-180x180

Ils peuvent vous
intéresser
...

GC_Banner_TotArreu_Bonart_817x88