BANNER MY BESTYS 7

Des expositions

Guillermo Pérez Villalta revient à Sala Parés avec "Ces dernières années"

Guillermo Pérez Villalta revient à Sala Parés avec "Ces dernières années"
bonart barcelone - 24/09/22

La Sala Parés présente, jusqu'au 29 octobre, l'exposition Ces dernières années de Guillermo Pérez Villalta qui, après deux décennies sans exposer à Barcelone, présente sa première exposition personnelle à la Sala Parés.

L'exposition occupera plusieurs espaces de la galerie et présentera des œuvres des dix dernières années de la production de l'artiste. Suivant la ligne conceptuelle des expositions les plus récentes de Pérez Villalta à Madrid, l'exposition s'articule autour de l'idée de "classicité", un concept présent dans la culture occidentale de l'Antiquité à nos jours et objet d'étude, de révision et d'analyse par l'artiste.

Pérez Villalta déploie un langage construit sur la géométrie, le contraste entre les corps et le vide, l'étude minutieuse de la lumière dans l'espace et se délecte des valeurs picturales - coup de pinceau et couleur "avec des mélanges et des émaux complexes de tons variés pour créer un éclairage raréfié". Sa peinture est plus abstraite dans son sens ou son interprétation, diminuant l'évocation symbolique des sujets représentés : perspectives poussées à la limite, points de fuite combinés, géométries fantastiques, réinterprétations, villes idéales, visions oniriques et environnements métaphysiques. Celles à caractère artistique (plaisirs de la culture, du beau, du classique et du contemporain, de l'abstraction et de la figuration, du réel et de l'imaginaire, du vrai et du vraisemblable) ; d'autres de nature personnelle (raison et sentiment, individuel et collectif, masculin et féminin, amour et sexe, solitude et compagnie); et d'ordre spirituel ou philosophique (sacré et profane, religions, rites, mythes, croyances, allégories, rêves). Et comme une ombre qui recouvre tout, l'éphémère, l'éternité, la mélancolie du temps qui passe.

Peintre, écrivain, dessinateur, graveur, créateur de bijoux et d'objets, architecte, scénographe, sculpteur et, en somme, et comme il aime à s'appeler, artiste, Pérez Villalta déploie un langage construit à partir de la géométrie, du contraste entre les corps et le vide. , l'étude méticuleuse de la lumière dans l'espace et se délecte des valeurs picturales - le coup de pinceau et la couleur "avec des mélanges complexes et des glacis de plusieurs tons pour créer un éclairage raréfié".

Né à Tarifa, Cadix en 1948, Pérez Villalta a commencé à étudier l'architecture, bien qu'il l'ait abandonnée pour se consacrer à la peinture. Il arrive à Madrid en 1968 et se fait connaître comme peintre. Avec l'explosion culturelle de la ville en 1980, il est plongé dans le mouvement contre-culturel de la 'Movida Madrileña'. Dans ses premiers travaux, les peintures étaient très colorées et avaient une forte influence maniériste et baroque, amenant certains experts à les inclure dans l'école néo-maniériste. Il conçoit également des scénographies, réalise des gravures et des lithographies, travaille la céramique et le bronze, dessine des meubles et des tapis. En 1985, il a reçu le Prix national des beaux-arts et en 2006, la Médaille d'or du mérite des beaux-arts.

40_MNACTEC_Banner-180x180La-Galeria-201602-recurs

Ils peuvent vous
intéresser
...

GC_Banner_TotArreu_Bonart_817x88