FCC-Segell-banner4
Le marché des enchères se réveille dans la léthargie

Marché de l'art

Le marché des enchères se réveille dans la léthargie

thumbnail_arranzbravo. general 04-2014Gif_Viladot_180x180_2

Les effets du Covid ont eu un fort impact sur le marché de l'art. Deux longues années après cette situation, un nouvel éclat de lumière apparaît avec des changements substantiels dans le parcours complexe de la finance artistique, mais non sans modifier certaines règles et habitudes qui se consolident.

Selon les rapports fournis par Artprice analysant le premier semestre 2021, les indicateurs montrent un certain optimisme qui se traduit par une reprise forte et solide. Ces derniers mois, l'Art Market Confidence Index ® (par Artprice.com) a progressivement progressé, même s'il n'a pas encore atteint les niveaux d'avant la pandémie. Contrairement à l'industrie des galeries, qui tente de rattraper les nouvelles technologies, les ventes aux enchères ont largement dépassé toutes les attentes. Ils ont su s'adapter avec force et dynamisme à cette nouvelle situation de manière spectaculaire, en prenant l'initiative et en retrouvant la sécurité des dernières années avant la crise sanitaire du Covid.

Parmi les nouvelles performances qui se sont imposées figure la transformation numérique, qui a connu une croissance exponentielle. Sur les 258 ventes aux enchères organisées par Christie's, Sotheby's et Phillips, plus de la moitié se sont déroulées en ligne et les ventes d'œuvres haut de gamme ont été laissées aux enchères en face à face. De nouvelles règles et façons de faire font de 2021 une année de changement. Certes, le marché traditionnel fait face à une situation caractérisée par l'émergence des NFT (non-fungible tokens), des actifs numériques uniques qui sont entrés avec force et qui peuvent transformer le secteur de l'art numérique notamment en œuvres d'art à fort pouvoir d'achat. En fait, les NFT représentent déjà un tiers de la valeur des ventes en ligne, soit ce qui revient au même : 2 % du marché mondial de l'art secondaire. Face à ce nouveau scénario, deux mondes parallèles se créent : l'un de traditionnel, ce que l'on sait, l'habituel, et un autre de plus dynamique, fulgurant, audacieux, qui casse les schémas établis avec de nouveaux critères et règles qu'il va falloir apprendre . Comment comprendre cette nouvelle donne ? Selon Thierry Ehrmann : « Actuellement, deux marchés de l'art coexistent : l'un organique et l'autre disruptif. Le premier est un marché traditionnel pleinement lié à l'histoire de l'art, avec ses codes, ses musées, ses galeries, ses foires, ses biennales, etc. Le second reflète un univers profondément réorganisé qui défie l'histoire officielle à travers des mouvements tels que Me Too et Black Lives Matter et est clairement tourné vers les nombreux défis politiques, climatiques, sanitaires et technologiques qui nous attendent. »

Une métamorphose que ce premier semestre 2021 consolide significativement. Les ventes aux enchères du premier semestre ont atteint 6,9 milliards de dollars, soit 3 % de plus qu'à la même période en 2019. Ce succès s'est traduit par un nombre record de transactions atteignant 288 000 ventes d'œuvres d'art, soit 5 % de plus que le même période en 2019. Il convient de noter l'augmentation de 13% des ventes de ces œuvres qui se situent entre 1 000 $ et 20 000 $, car elles sont les plus demandées. En revanche, les lots haut de gamme, ceux entre 1 M$ et 50 M$, étaient en baisse de 1,4 % par rapport à 2019. Par secteur, l'art contemporain a considérablement augmenté de 50 % par rapport à la même période de 2019. Fait inhabituel si l'on considère que 20 ans il y a ce nom de secteur on entendait 3%. Et en ce qui concerne le secteur de l'art moderne (-8%) et d'après-guerre (-4%), ils n'ont pas encore retrouvé leurs niveaux d'avant la crise pandémique. Les ventes aux enchères d'automne et le début des foires seront un bon thermomètre pour savoir dans quelles conditions se trouve la santé du marché. Une situation difficile à prendre en compte avec les changements de paradigme qui approchent.

Ils peuvent vous
intéresser
...

Joan_Mateu_Banner