FCC-Segell-banner4
Lagar : le peintre de cirque

Des expositions

Lagar : le peintre de cirque

Anna Carreras gérone - 26/01/22
Baner_Esteva_Bonart_360x356Baner BonArt 180x178 Agenda Girona Cultura

Sous le commissariat de M. Lluïsa Faxedas, l'exposition Lagar / Begué, qui peut être visitée au Musée d'Art de Gérone jusqu'au 6 mars 2021, est la première tentative de révision de la vie et de l'œuvre du peintre Salamanca Celso Lagar Arroyo (Ciudad Rodrigo , 1891 - Séville, 1966) à un moment clé de sa carrière, qui s'étend sur les années passées en Catalogne : entre 1915 et 1918. Au cours de ces années, quatre expositions sont documentées aux Galeries Dalmau et aux Galeries Laietanes de Barcelone, une exposition à la Sala Athenea de Gérone, une présence active dans certaines expositions collectives et leur participation aux mouvements artistiques qui se développaient dans notre pays, situé dans l'orbite avant-gardiste avec la création de son propre isme, le planisme. Fils d'un charpentier dédié aux commandes religieuses, Lagar a commencé sa carrière de sculpteur dans l'atelier de son père à Ciudad Rodrigo.

Il s'associe à Modigliani, qui le représente à deux reprises, Derain et Metzinger, et développe une grande partie de son œuvre en France, où il s'installe définitivement en 1919. Paysages, natures mortes et scènes de cirque influencées par Picasso, durant les années 1920, Lagar retrouve un classicisme langage figuré. La planification de Lagar est le premier de nombreux styles artistiques à émerger dans l'avant-garde espagnole du début du XXe siècle. L'œuvre Port de Bilbao est l'un des exemples les plus significatifs de ce mouvement de vie éphémère qui n'a duré que de 1915 à 1920 et qui a combiné des éléments du fauvisme, du futurisme et du cubisme. L'espace des peintures planistes de Lagar est organisé en grands plans de couleurs pures et, malgré sa bidimensionnalité, le peintre met en valeur les volumes géométriques des objets.

Celso Lagar va ser un artista bandejat tot i la seva importància cultural en el panorama artístic tant català com espanyol, però encara va ser més ignorada la seva companya, l'escultora francesa Hortense Begué (1890- 1957), amb qui va exposer conjuntament en plusieurs fois et avec qui il partagea son séjour en Catalogne et à Gérone. Cette exposition est chargée de lui donner de la visibilité et montre, pour la première fois, une rétrospective de son œuvre et, en parallèle, il lui consacre une étude académique dans le catalogue de l'exposition. Son travail des années vingt et trente, très porté sur l'univers du cirque et des forains, d'une part, et des paysages, d'autre part, est le plus connu au niveau international.

Dans une interview, on a demandé à Lagar pourquoi il avait peint une femme à deux têtes. L'artiste a répondu que ce n'était pas un phénomène spécial. Le journaliste a insisté : voyez-vous deux têtes parce qu'il a un miroir derrière lui ? Lagar a encore dit non, qu'il n'y avait pas de miroirs derrière lui, mais qu'il n'avait peint qu'une seule tête, mais que les têtes bougent ... cela donne à l'image une impression de mouvement. Cette anecdote n'est qu'un exemple du génie de Celso Lagar, un artiste qui, grâce au Musée d'Art de Gérone, commence à se placer là où il le mérite.

Anna Carreras

Anna Carreras i Aubets (Barcelona, 1977) és filòloga i escriptora. Col·labora habitualment a la premsa (El Punt, Gidona) i fa de crítica literària (Núvol, Ara Llegim). Compagina la traducció i la crítica d'art amb la creació personal. És autora de les novel·les Camisa de foc, Tot serà blanc, Unes ales cap a on, Ombres franceses, Fes-me la permanent, L'ull de l'escarabat i Halley 2042, i de diversos assaigs sobre la postmodernitat. 

Ils peuvent vous
intéresser
...

817x68